Dossier

Les modifications nécessaires dans le cadre d’une reprogrammation moteur

étapes reprogrammation moteur

La cartographie est une étape indispensable à tout projet d’optimisation de la puissance d’un véhicule. Précisément, il consiste à utiliser un logiciel spécial pour insérer de nouvelles données dans le calculateur de la voiture. La cartographie d’un moteur sert surtout à gérer son fonctionnement. Alors, avant de reprogrammer un véhicule, il faut faire la cartographie du moteur.

La cartographie : une étape cruciale

La cartographie est une reprogrammation sur mesure sur banc de puissance du calculateur moteur d’un véhicule. Cette phase ne requiert aucun changement de pièce mécanique. Les modifications s’effectuent au niveau du calculateur. Les performances du véhicule seront augmentées. Aucun souci mécanique ne sera à déplorer puisque les paramètres du moteur seront respectés pour qu’ils restent dans les normes de sécurité mises en place par le constructeur. L’opération est fiable à 100 % et n’affectera aucunement la durée de vie de votre moteur.

Le changement de certaines pièces internes et externes

Afin d’augmenter encore plus la puissance d’un véhicule, certaines pièces internes du moteur doivent être modifiées. L’augmentation de la cylindrée du moteur fait partie des changements qui peuvent être réalisés sur une voiture qu’on veut performer.

Il est également possible d’installer un nouvel arbre à cames. Il faut savoir que cette pièce est indispensable pour régler la distribution en mettant en marche au moment opportun les soupapes d’admission et d’échappement. L’installation d’un arbre à cames courant permet d’optimiser l’efficacité, la puissance, l’économie du combustible ainsi que l’émission du gaz. En optant pour un arbre à cames performant, le rendement et la puissance du véhicule seront améliorés considérablement. L’opération est assez délicate, mais vous pouvez vous le faire, sans risque, avec https://www.cbpower.be/.

Remplacer les pistons est aussi un excellent moyen pour obtenir plus de puissance. Il permet également d’augmenter le taux de compression. Cette opération est surtout requise si vous envisagez d’installer un compresseur mécanique ou un turbo compresseur. Dans ce cas, il est préférable d’opter pour des pistons en acier forgé, ceux qui supportent mieux les pressions élevées.

Installer un plus grand turbo pour suralimenter le véhicule

Pour aller encore plus loin, il est possible d’équiper un véhicule d’un turbocompresseur plus grand. Cela permet de suralimenter le moteur. Il faut savoir que cette pièce utilise les gaz de l’échappement du moteur pour mettre en route le compresseur. Ce dernier rejette ensuite l’air sous pression dans le moteur. Pourtant, pour réussir à suralimenter celui-ci, certains composants internes devraient être remplacés. Il en est ainsi notamment des pistons et des tiges. Leur remplacement est nécessaire pour supporter les pressions supplémentaires. À noter toutefois que l’utilisation d’un turbocompresseur plus performant demande plus de carburant pour compenser l’admission d’air supplémentaire.

Afin de donner plus de puissance à un véhicule, la mise en place d’un compresseur mécanique est aussi une piste intéressante. À l’instar du turbocompresseur, il envoie également de l’air comprimé dans le moteur. Il est entraîné par une courroie. De nombreux utilisateurs préfèrent utiliser un compresseur mécanique en raison du fait qu’il permet d’avoir immédiatement une puissance élevée. Son installation requiert toutefois des modifications du circuit de carburant.

Leave a Comment