Les avis reçus sur l’essai de la nouvelle Série 1 de BMW

Un grand changement a été apporté à la BMW Série 1. Désormais une traction avant, il s’agit de la première berline à roues avant motrices de la marque souabe. Cette troisième génération, arrivée sur le marché l’année dernière, ne manque pas de séduire les amateurs de voitures plus petites, mais au contenu technologique parfaitement soigné.

En quoi cette nouvelle version est-elle exceptionnelle ?

Alors que Audi et Mercedes ont tous deux dévoilé leur best-seller avec, respectivement, la A3 et la Classe A, la Série 1 a également été repensée du côté de BMW. Il faut noter que chaque grande marque dispose de son propre modèle compact. En effet, la Série 1, baptisée F40 est a été conçue pour conquérir les conducteurs à la recherche de véhicules plus petits avec un contenu soigné. Notamment, ce modèle embarque une technologie de pointe offrant un confort optimal. Entre autres, le constructeur a misé sur la connectivité et les écrans, et notamment avec le système d’assistant personnel MBUX. Toutefois, la Série 1 évolue dans l’invisible en reprenant la nouvelle plateforme du groupe. Celle-ci est spécialement dédiée aux modèles aux roues avant motrices, la plateforme UKL. En matière de format, cette nouvelle version se reconnaît au premier coup d’œil avec son long capot et son arrière très court. Elle est également plus petite que la précédente, mais avec un espace optimisé. En effet, l’habitacle offre une accessibilité aisée, bien que le véhicule ne soit plus proposé en 5 portes.

Une conduite agréable et un confort optimal

Au volant, la nouvelle version de la Série 1 de BMW propose aux conducteurs une immersion dans l’univers de conduite 100% digital. Derrière le volant, ils auront droit à un écran 10,25’’ tactile au centre de la console. L’affichage se présente en tête haute en bas du pare-brise grâce au BMW Live Cockpit Navigation Plus. Le constructeur a, toutefois, conservé la molette pour sélectionner le menu sur l’écran central. En somme, bien que l’intégration de l’écran tactile soit plus compatible avec les conducteurs plus jeunes, la facilité d’utilisation permet aux conducteurs moins jeunes de s’adapter plus aisément. D’ailleurs, cette facilité d’usage a été bien confirmée lors de la première mise en main de la voiture.

Certains éléments ont particulièrement marqué. Derrière le volant, l’écran personnalisable peut afficher le GPS sous forme d’une carte bien lisible. Ensuite, on note la présence d’un petit bouton au centre de la planche de bord. Sa fonction est de permettre d’enclencher ou de désactiver toutes ou certaines options des aides à la conduite. Côté confort, en dépit de son petit gabarit, la Série 1 F4 a été entièrement pensée pour passer du temps au volant. Quelles que soient les conditions, la fatigue ne se ressent pas. Cela est possible grâce à ses suspensions confortables et son habitacle offrant une excellente isolation phonique.

Les roues motrices avant, le plus gros changement de la version

Les roues motrices à l’avant, impossible de ne pas parler de cette particularité pour une berline souabe. D’ailleurs, même si on en parle dans le dernier paragraphe, ce loin d’être le moins important. En effet, il s’agit même du plus gros changement sur cette nouvelle génération. La traction avant a remplacé la propulsion. Et cette caractéristique s’accompagne d’une direction très précise et d’une bonne tenue de route. Il faut noter que cette nouvelle série conserve l’agilité qui faisait le charme d’une Série 1. Et cela, grâce à la nouvelle plateforme dédiée aux tractions avant proposant un empattement plus court.